La miniaturisation

La miniaturisation consiste à utiliser, confectionner ou employer des composants de très petite taille et de très faible poids, si ceci n'était que rêve dans les années 60, cela se concrétise dès laube du 21ème siècle

       C'est donc pour réaliser nos petits modèles au 1/100 que nous avons cherché, puis utilisé divers composants miniatures, cette miniaturisation ne concerne pas l'aspect extérieur de la maquette, car une rambarde qu'elle soit sur un gros cargo ou un tout petit bateau, aura toujours la même taille à la même échelle, par contre il n'en sera pas de même des hélices, lignes d'arbre, safrans etc.

        Il en sera de même pour la taille des composants à mettre à l'intérieur de la coque, de leur emplacement, en fonction de leur encombrement et le plus important; du poids embarqué. Il faudra donc employer impérativement des composant de très petite taille et de très faible poids.

imgp4278.jpgL'intérieur du remorqueur Acharné en 2003 (échelle 1/100) longueur du modèle 28 cm

Selon le type et surtout la taille du modèle, il va falloir trouver, le moteur, les batteries, les hélices et le systême de réception radio avec ses accessoires, servo de direction et variateur de vitessse, le tout à l'état miniature et de faible poids, en ce qui concerne un chalutier de 25cm, cela reste du domaine possible et simple pour un modèle entre 250 et 300 grammes en ordre de marche, cela deviendra plus difficile en dessous des 200 grammes et voir impossible si l'on veut descendre à 100 grammes et moins. Je me souviens qu'il y a quelques années sur un forum, un internaute soutenait mordicus que le poids n'avait rien à voir pour faire naviguer des maquettes de bateaux de petite taille, sans doute, car la plupart gonflent la coque en profondeur afin de pouvoir naviguer, simple certes, mais il ne s'agit plus de maquettes.

2008-0323cautyphoto0110.jpgLe tout premier modèle sert de banc d'essai et de prototype, à savoir; disposer d'un récepteur 2 voies, le plus petit et le plus léger possible, il faut donc le décortiquer, le moteur provient d'un servo standard ainsi que son électronique qui servira de variateur de vitesse, le servo de barre est parmis les plus petits de l'époque (10 grammes), l'interrupteur indispensable n'est pas miniaturisé.

imgp0734.jpgMoulage d'une première coque en résine et tissu très fin, 28 grammes c'est bien mais encore trop lourdd il faudra réduire, il s'agit d'un bateau pompe du port de Bordeaux en cours de réalisation (plan MRB) il servira de base pour étudier ensuite les pilotines qui suivront.

imgp2431-copie.jpgVoici le résultat après peinture, les hélices sont issues d'une plaque de laiton de 5/10, découpées puis brasées sur l'arbre d'héllice (acier inox de 10/10) ensuite limées et polies, leur diamètre est de 10 mm

Que faut-il utiliser

        Il faut donc trouver ce qui nous est nécessaire

       Internet est le premier outil de recherche, il ne faut pas chercher dans les annonces de modélisme, ni dans les magasins spécialisés mais chercher par mot clef, exemple; moteur électrique miniature, puis par voltage et consommation, idem pour les batterires, ainsi que les servo moteur, l'on trouve son bonheur en férroviaire ou en robotique industrielle, des "nano servo" de  moins de 2 grammes, des batteries de moins de 10 grammes, le micro récepteur à 10 grammes, bref, l'on peut espérer construire un modèle dans les 60 à 80 grammes, mais il va aussi falloir fabriquer le reste, arbre d'hélice de 5/10 de diamètre, hélices de 6 mm de diamètre et le bateau en résine sur "papier Q" de soie (les anciens "papier toilette" des années 50 - 60), une coque fera moins de 15 grammes.

imgp5685.jpgUn premier essai, la pesée de 49,9 semble satisfaisante, non, car l"on a trouvé une batterie du 1/3 de taille et du tiers du poids soit plus de 20 gammes de gagnés, avec les deux moteurs nous seront à 70 grammes au grand maximum, le bateau ne fait que 18 cm de long, la batterie de 3,7 volts est une "li ion", elle allimente le récepteur, les deux moteurs (des "micro servo" de 5 grammes) et le "nano servo" de barre qui ne fera que 1n8 grammes contre celui du cliché qui fait le double.

       Voici ou nous en sommes avant finition, la batterrie commandée, n'est pas encore arrivée le jour de cette publication (21 juillet 2012)

imgp5733.jpg         La pièce est bien une de 2 centimes d'euro et de gauche à droite; le récepteur 4 voies qui fonctionne sur 3,7 volts, le nano servo qui ne pèse aus 1,8 grammes et pour le fun, les deux safrans et les deux arbres d"hélice, équipés d'une hélice maison de 6 mm de diamètre

imgp5732.jpgLes moteurs sont à bord, nous utilisons des mini servo achetés exclusivement pour ce usage, nous gardons le moteur, le variateur inverseur et un morceau du cordon avec la prise, les deux moteurs sont couplés sur le même variateur.

imgp5730-1.jpgIl manque la batterie (9 grammes) et un peu de finition dont peinture fine, nous devrions arriver à 60 grammes maximum en ordre de marche

dscf0007.jpgVoila tout est là, donc le bateau au complet fera moins de 70 grammes, c'est encore trop mais en progrès constant 

Les projets;

    Sont à l'étude, une nouvelle pilotine de 16 à 18 mètres, sans doute une des vedettes de la gendarmerie toujours au 1/100 les nouvelles technologies le permettent, batteries Li po de 5 grammes, nano servo de 1,8 g, récepteur de 10 g et bateau de 20 g.

        Attention nous précisons bien; ne pas confondre les mini modèles gonflés mais équipés d'une radio jouet (voiture ou hélico à infra rouge) dont la portée est limitée à 10 mètres, la navigation "in door" étant uniquement possible, non; nos modèles naviguent en extérieur et n'ont de limite de portée que la vue 

imgp4938.jpgEt bien non, ce n'est pas bien gros et le téléobjectif déforme, en réalité cette porte est à 35 mètres du pilote 

 

 

 

En cours de rédaction

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site